Voici, voilà un légume bien de saison, bien particuliers et bien anciens.
C'est pourquoi aujourd'hui je souhaite le mettre à l'honneur puisque je vais bientôt le cuisiner et étant curieuse j'adore m'informer avant de cuisiner.
Donc voici quelques explications sur ce légume ancien au goût divin !

topinambour

Qui suis-je ?

Je suis aussi appelé artichaut de Jérusalem par les Anglo-Saxons, truffe du Canada, je suis une   plante vivace de la famille des atéracées , cultivée comme légume pour mes tubercules riches en insuline.

Mon espèce est voisine du tournesol qui appartient au même genre.

L'appellation artichaut de « Jérusalem » vient de la déformation du terme « girasole » (tournesol) en Italien.

J'existe sous différents cultivars de topinambours tels que :

  • "Patate" : Bulbes arrondis faciles à éplucher, peau rougeâtre, chair blanche, d’une finesse remarquable, très productif.
  • "Violet de Rennes" : Tubercules en forme de massue à peau violet clair, ancienne variété française de bonne qualité culinaire.
  • "Sakhalinski rouge" : Tubercules en forme de massue, violet clair.
  • "Rouge du Limousin" ou "Fuseau" : plus petits tubercules allongés rosés et sucrés.

Et nous ce qui nous intéresse le plus c'est comment le cuisiner donc voici une explication :

Mes tubercules se consomment cuits de diverses manières : en salade, chauds en accompagnement, frits, en purée, sautés au beurre, etc. On peut aussi les consommer crus, râpés ou coupés en lamelles, comme des crudités dans de la vinaigrette. Leur saveur se rapproche de celle des fonds d'artichaud ou des salsifis.

Je contiens de nombreuses vitamines (notamment A, C et B3) et des sels minéraux (potassium), et des glucides essentiellement sous forme d'inuline, ce qui en fait de moi  un aliment assez pauvre en calories. L'inuline n'étant pas assimilée par l'organisme, elle peut provoquer des flatulences (pas glop ! ) intensifiées par la cuisson à l'eau (sauf si on ajoute à l'eau du bicarbonate de soude ou une branche de céleri).

Idées pour me cuisiner !

Tout simplement en purée onctueuse ma saveur se révèle avec un peu de muscade et de crème.

En verrines, avec une vinaigrette

En brunoise, avec une bonne viande de caractère.

Associé à la carotte je me marie à elle avec amour et gourmandise.

En velouté, je suis divin !

Mais essayez moi et vous m'adopterez quand c'est ma saison !

Avec gourmandise,

Sophie (Lcc)